La librairie est morte, vive la... ?

La quoi ?
Le monde de la librairie vit une mutation sans précédent, le commerce électronique et la dématérialisation du livre .
Comment les libraires doivent-ils s'adapter à cette nouvelle donne ?
Si la librairie d'aujourd'hui est morte, alors quelle sera-t-elle demain ?

mercredi 22 février 2012

Penser différemment la librairie, 10ème partie : Bornes tactiles, ventes cross canal, témoignages

"L'homme n'est pas fait pour construire des murs mais pour construire des ponts". Lao-Tseu

Nous l'avons souvent évoqué. 
L'équipement des commerces de détails par des bornes tactiles permet d'offrir aux vendeurs la possibilité d'étendre leur assortiment à l'ensemble des références disponibles sur le net.
Un client avec qui l'on peut naviguer, présenter les produits de manière plus "ludique", c'est une manière d'enrichir l'expérience d'achat du client.

Et surtout finir la vente, commander en ligne, voire encaisser le client directement, ce qui évite de le voir partir sans réponse en redoutant qu'il aille acheter ailleurs !

Alors, je ne sais pas pour vous, mais j'imagine bien un tel équipement en librairie (connectée et interactive) car cela ouvre d'énormes perspectives en terme de ventes de livres papier mais aussi de livres numériques.
A la différence du client seul face au web et ses recommandations diverses et variées, c'est une solution d'accompagnement du client pour le libraire, de conseil, avec tous les avis possibles et imaginables des internautes fidèles de la librairie !

Trêve de paroles, place aux images : témoignages "des" Milonga, magasins de détails d'instruments de musique.


A moins que vous ne préfériez un... Ipod ?

Construisons des ponts...

Aucun commentaire:

Publier un commentaire