La librairie est morte, vive la... ?

La quoi ?
Le monde de la librairie vit une mutation sans précédent, le commerce électronique et la dématérialisation du livre .
Comment les libraires doivent-ils s'adapter à cette nouvelle donne ?
Si la librairie d'aujourd'hui est morte, alors quelle sera-t-elle demain ?

jeudi 20 juin 2013

Boite à outils / 1 : Libraires, êtes-vous des découvreurs ?

Libraires, êtes-vous des découvreurs ?
Si un libraire est capable de sélectionner les titres et les auteurs des éditeurs pour constituer une table d'accroche pour lecteurs curieux, pourquoi ne pourrait-il pas sélectionner des auteurs (locaux ou pas) et les éditer en version numérique ?


Son rôle pourrait donc être celui de défricheur, non pas exclusivement des éditeurs papier et numériques, mais aussi de contribuer à l'émergence de nouveaux auteurs qui pourraient à terme intéressés d'autres éditeurs.

J'ai plusieurs fois proposé à des libraires de franchir le pas en leur proposant de les aider, via la société 4ePub, à créer leur propre maison d'édition.
A ce jour : 0

La disparition de Maurice Nadeau me rappelle à ce projet.
Qui mieux que Maurice Nadeau pour évoquer le talent de découvreur de talents ?

Mais c'est aussi à la lecture de ce rapport : "De l'interopérabilité des formats du livre numérique", que j'invite les libraires à prendre en compte de nouvelles extensions de leur activité : vendre mais surtout aussi d'éditer de nouveaux auteurs en format numérique.
L'epub peut y aider.


L'idée n'est pas de concurrencer les éditeurs actuels, mais d'apporter une pierre à l'édifice de la diffusion culturelle, et oui, disons-le de contrer l'offensive Amazon.
Les liens entre libraires et éditeurs pourraient déboucher sur des partenariats, et pourquoi pas vers le "print" si le livre connaissait un succès.
A moins de convenir d'un partenariat avec un imprimeur local capable de POD ? (Et hop des dédicaces !)

Il est grand temps pour les libraires de se positionner sur ce créneau, comme est en train de le faire la presse : voir ici.
L'avantage du libraire est le lieu, encore une fois. Il a pignon sur rue, quoi de mieux ?
Les écrivains publiés à compte d'auteur et qui viennent vous demander de prendre leur livre papier en magasin... vous voyez ce que je veux dire..., les dépôts...
Editez-les en numérique !
Créer au sein de votre librairie un comité de lecture, mixez libraires et clients, via un salon littéraire. Faites voter via les médias sociaux...
Etc., etc....

N'hésitez pas à revenir vers moi pour plus d'information !

Libraires, (re)devenez éditeurs grâce à l'ebook !

Le livre et la lecture vous tiennent en joie !

Aucun commentaire:

Publier un commentaire